Phnom Penh, dans une rue, angle sud du palais du roi

Phnom Penh, dans une rue, angle sud du palais du roi

Phnom Penh avait déjà été la capitale royale du Cambodge au xve siècle, mais lorsque le roi Norodom Ier l’y installa à nouveau en 1866, il n’y trouva qu’une citadelle construite par son oncle Ang Chan II, dite la citadelle de Cristal (Banteay Kev). Un nouveau palais royal y fut donc élevé sous l’impulsion du protectorat français d’après les plans conçus par l’architecte Neak Okhna Tepnimith Mak. Autour de ce palais et du Phnom, les ingénieurs français travaillèrent à l’aménagement d’une ville qui comptait déjà en 1875 trente mille habitants. La photographie montre ainsi une rue qui, quoiqu’apparemment toute proche du palais royal, était encore encadrée par des édifices en travaux, certains attendant encore tout ou partie de leur couverture. L’administration française imposa également une limite claire entre espaces publics et propriétés privées, que matérialisent sur ce cliché les clôtures entourant certaines maisons.