Portique d'entrée habituel aux temples bouddhiques - Kamatura

Portique d'entrée habituel aux temples bouddhiques - Kamatura

Il existe à Kamagura, dans la préfecture de Kanagawa au Japon, un temple bouddhique appelé Kotoku-in. Il est connu pour son "Grand Bouddha", une statue en bronze monumentale datée du XIIIème siècle. Cette photographie représente peut-être le torii marquant l'entrée du temple. Le torii est un portail traditionnel japonais qui marque l'entrée d'un sanctuaire shintoïste afin de séparer l'espace sacré de l'extérieur profane. En tant de "passage" symbolique, le torii doit toujours êtr emprunté à l'aller et au retour, il n'est donc pas rare de voir des Japonais contourner un torii s'ils pensent ne pas repasser par le même chemin. Sur le plan architectural, le torii est constitué de deux montants verticaux supportant deux linteaux horizontaux. Ils sont faits de bois et traditionnellement peints en vermillon. Celui visible sur la photographie est de type myōjin torii, c'est-à-dire un torii recourbé au niveau du linteau supérieur. Il est agrémenté d'un cartouche comportant peut-être le nom du sanctuaire ou une formule sacrée, ainsi que de bannières cérémonielles. Dans le même axe que le portail se trouve un pavillon appartenant au sanctuaire.