Possessions portugaises, rade de Madère

Possessions portugaises, rade de Madère

Vue, dans la baie de Madère, de plusieurs grands voiliers à vapeur et, sur le rivage, de nombreux canots. Nous présumons que c’est une photographie de la rade de Funchal.
En effet la ville de Funchal n’a pas de port au xixe siècle ; sa rade sert d’escale aux bateaux à vapeur transatlantiques qui y trouvent des denrées alimentaires et surtout du charbon. Il semblerait que, dès que des vapeurs passent dans la rade pour se ravitailler en charbon, une quantité de petits canots, du rivage, « s’approchent des bâtiments en exhibant leurs produits » (Mourao-Pitta, 1889).