Ravenne, église St Apollinaire, mosaïques

Ravenne, église St Apollinaire, mosaïques

Cette photographie privilégie visiblement le premier des trois registres de mosaïques qui orne la nef centrale de Sant'Apollinare Nuovo de Ravenne, basilique du vie et viie siècle. Dans l’ouvrage – tardif comparé à la date présumée de cette photographie – d’Albert Gayet, L’art byzantin d’après les monuments de l’Italie l’auteur explique que, « revêtue, tout entière, de mosaïques, l’église appartient, par la nature de ces compositions, à cette étape caractéristique de la période du symbolisme, classé sous le nom de symbolisme triomphal » (Gayet, 1901, p. 25). Expliquant que ces mosaïques agissent comme « une sorte de catéchisme en images », il donne la signification des saints et martyres se présentant devant le Christ figuré trônant. Il n’explique cependant pas ce qui dans cette photographie occupe une grande partie de la composition : le palais de Théodoric, portant sur le fronton l’inscription « PALATIUM » ; les saints faisant le lien entre le palais du roi Théodoric et le Christ trônant.
Ce cliché doit être mis en relation avec la notice du cliché « Ravenne – Vue panoramique vers San Vitale » (N° Sie366-2).