Route de Cauterets, les lacets du Limaçon

Route de Cauterets, les lacets du Limaçon

Parvenu jusqu’à Pierrefitte-Nestalas, le voyageur voulant se rendre jusqu’à la station thermale de Cauterets a longtemps dû emprunter un chemin bien raide. Pour atteindre ce site des Pyrénées dressé à environ mille mètres d’altitude, il fallait en effet gravir un fort dénivelé en suivant une voie peu commode. Dans les années 1830, on s’employa donc à en améliorer les passages les plus difficiles et, entre 1834 et 1836, la rampe qui permettait jusqu’alors de monter jusqu’au sommet de la butte du Limaçon fut ainsi remplacée par un parcours sinueux nettement moins pentu.
Légendée par erreur « le colimaçon », la photographie représente en son centre cet aménagement et montre au premier plan la partie de la route qui y mène. Longée par des câbles électriques, celle-ci a été établie sur le flanc de la montagne, ce que le point de vue choisi permet bien de percevoir. Pour mieux rendre l’aspect du site, particulièrement impressionnant, le photographe est en effet monté sur la pente et en a ainsi donné une vue générale. Ce faisant, il a également permis au pic de Péguère, qui n’est pas directement visible de la route, d’apparaître entre les deux versants et de constituer ainsi un grandiose arrière-plan à son cliché.