Ruines des temples païens à Baalbek [Baalbee]*

Ruines des temples païens à Baalbek [Baalbee]*

Cette photographie représente un temple païen en ruine à Baalbek, au Liban. La ville antique de Baalbek est l'ancienne Héliopolis romaine, située dans la plaine de la Békaa. En réalité, les temples "païens" mentionnés par la légende sont les anciens temples romains, qui sont au nombre de trois : le temple de Bacchus, un des mieux conservés du monde gréco-romain, le temple de Jupiter dont il reste six colonnes de granit et le temple de Vénus. A sa naissance, dans les environs du IIIème millénaire avant JC, Baalbek est une ville phénicienne florissante. A l'époque romaine, elle fut rebaptisée Héliopolis, "la Ville du Soleil" et agrandie selon un plan urbanistique classique. Pour souligner la puissance de l'empire, Auguste décida la construction d'un grand sanctuaire, qui commencèrent sous son règne et se terminèrent à la fin du IIème siècle. Si l'architecture est bien gréco-romaine, l'organisation du complexe emprunte aux usages de l'Orient. Par exemple, les autels sont de taille bien plus imposante que les autels romains et les temples sont pourvus d'escaliers sur leur côté. Cette photographie a été prise à l'entrée des ruines du temple de Bacchus qui se composait d’un pronaos (salle située devant le temple) précédé de huit colonnes et d’une cella (salle close qui constitue l'intérieur du temple), entourée de demi-colonnes, comportant au fond un escalier menant à un adyton (partie réservée aux prêtres) où trônait la statue du dieu.