Saint-Germain-en-Laye - La perspective de la Grande Terrasse

Saint-Germain-en-Laye - La perspective de la Grande Terrasse

Demeure royale depuis le xiie siècle, Saint-Germain-en-Laye fut la principale résidence de Louis XIV à la fin des années 1660 et dans les années 1670, avant que le Roi-Soleil ne décide de privilégier Versailles. En 1669, le souverain lança d’importants travaux d’aménagement, qui portèrent notamment sur les jardins et le parc entourant les châteaux. Il fut alors décidé de construire une terrasse s’étendant au bord du plateau qui, à l’est du domaine, domine la Seine. En suivant un projet proposé par André Le Nôtre, cet ouvrage monumental s’étendit en ligne droite sur près de deux kilomètres, ce qui imposa des travaux de remblai considérables.
Le cliché montre la partie supérieure de cette Grande Terrasse, qui apparaît ici en bonne partie couverte de pelouse, seules deux allées sablées étant laissées sur les côtés. Les effets de perspective, renforcés par la pente du terrain, ont pour conséquence que cette promenade n’occupe qu’une petite part de la photographie, mais celle-ci laisse deviner l’immensité de cet espace. On voit également sur sa gauche l’alignement des arbres du parc qui le longe et, sur la droite, on aperçoit le début de la plaine qui s’étend en contrebas, jusqu’à Paris.
Au premier plan, enfin, apparaît l’extrémité d’une autre terrasse qui, surplombant la première, vient soutenir le parterre de la Dauphine et l’allée qui le longe à l’est. Cette dernière est prolongée par un escalier permettant de rejoindre le rond-point où commence la Grande Terrasse et dont les vases décoratifs et les marches font sur le cliché écho aux arbres et à la promenade du grand ouvrage d’André Le Nôtre.