Saint Louis, le port et le pont Eads

Saint Louis, le port et le pont Eads

Cette vue du port de Saint-Louis (Missouri) montre le déchargement de tonneaux de sucre produit par l’entreprise sucrière Henderson Sugar Refinery. L’industrie sucrière a été particulièrement importante le long du Mississippi, le port de Saint-Louis dans les terres et celui de la Nouvelle-Orléans (où vers 1900 l’entreprise Henderson Sugar Refinery disposait d’usines et d’entrepôts) à l’embouchure du fleuve dans le golfe du Mexique ont joué un rôle important dans ce commerce.
Le pont Eads (Eads Bridge) visible à l’arrière-plan a été achevé en 1874, la construction de ce pont routier et ferroviaire avait pour but de remédier à la coupure importante qu’était encore le Mississippi dans le pays. Les compagnies de transport fluvial par navire à vapeur étaient initialement opposées à toute construction de pont, y voyant le risque d’un obstacle sur le fleuve et d’une baisse de leur activité avec le développement potentiel du transport ferroviaire vers l’Est. Du fait des multiples exigences des compagnies de transport fluvial, le pont, conçu par James Buchanan Eads, a dû remplir un cahier des charges particulièrement contraignant, en particulier concernant l’espacement de ses piliers. Ces multiples contraintes en ont fait une construction novatrice à de nombreux points de vue, les arches du pont ont notamment longtemps figuré parmi les plus longues du monde.
Cette photographie réunissant un navire à vapeur, le déchargement d’une cargaison de sucre et le pont Eads a pu servir de support visuel pour évoquer la situation économique de la ville de Saint-Louis et du bassin du Mississippi.