Saint Pierre, séchage de la morue sur les graves en face l'île aux chiens

Saint Pierre, séchage de la morue sur les graves en face l'île aux chiens

Sur ce cliché, on peut voir le séchage des morues en cours près de Saint-Pierre, le chef-lieu de Saint-Pierre-et-Miquelon, un archipel d'îles situé dans l'océan Atlantique. La pèche à la morue est un levier économique important de la région et se pratique au moins depuis le XVe siècle. On appelle "stockfish" les filets de poisson qui sont séchés à l'air libre, ici de la morue ou du cabillaud, ce qui revient au même. Le terme originel allemand Stockfisch est construit à partir des mots Stock, « bâton », et Fisch, « poisson », car ce dernier est souvent suspendu sur des treillages en bois. L'usage de sécher la morue est d’origine scandinave. Les îles Lofoten, membres de la Hanse dès le XIIIe siècle, connurent aux siècles suivants un essor important du commerce de la morue vers l’Europe du Sud, notamment l'Espagne et le Portugal. L'île aux chiens mentionnée dans la légende est aujourd'hui appelée "île aux marins", située en face du port de Saint-Pierre et aujourd'hui inhabitée.