Salisbury - Cathédrale

Salisbury - Cathédrale

Approuvé par le pape en 1218, le transfert de la cathédrale de Salisbury sur son site actuel fut évidemment suivi par la construction d’un nouvel édifice, commencé dès l’année suivante. Entamé par l’est, le chantier fut mené progressivement vers l’ouest, les travaux se portant successivement sur le chœur, le transept puis la nef. Leur avancée ayant été rapide, on en arriva dans les années 1240 et 1250 à l’extrémité occidentale et à la principale façade, qui forme le sujet de cette photographie.
Conçue symétriquement de part et d’autre d’un avant-corps central, cette façade est percée de à sa base de trois portails et, plus en hauteur, de fenêtres dont les formes variées s’adaptent aux dispositions intérieures de l’édifice. Le reste de la maçonnerie est animé par de multiples niches et arcatures qui donnent un caractère très riche à cette composition. Ne suivant pas l’organisation interne, où le vaisseau central est nettement plus élevé que les bas-côtés, celle-ci s’approche d’un carré, que rompent seulement en hauteur le pignon et les deux petites flèches latérales. Contrairement à ce que pourrait faire croire la photographie, la grande flèche centrale ne surmonte en effet pas directement la façade, mais est portée par la tour érigée à l’autre bout de la nef, à la croisée du transept.
Le cliché montre par ailleurs la façade enrichie de nombreuses sculptures, mais celles-ci furent pour l’essentiel uniquement réalisées au cours d’une restauration entreprise par G. G. Scott dans les années 1870.