Sedan, vue de la Meuse depuis le quai de la Régente

Sedan, vue de la Meuse depuis le quai de la Régente

Pris depuis l’extrémité orientale du quai de la Régente, qui n’avait pas encore reçu les structures maçonnées dont il est aujourd’hui doté, ce cliché montre l’arc de cercle que forme à cet emplacement la Meuse. Venant de l’ouest, le fleuve tourne en effet à cet endroit pour couler ensuite sur un axe sud-nord. Il se divise en outre en deux bras, le plus petit, que l’on discerne sur la droite, séparant de la rive une bande de terre sur laquelle se dresse un bâtiment industriel toujours existant. On reconnaît de même un peu plus loin, plus au centre de la photographie, les Moulins de Sedan, reconstruits en 1885 comme l’indique une date portée et caractérisés par la petite tour qui en décore l’angle. Plus loin encore, après le pont de la Meuse dont on distingue les arches, la rive apparaît occupée par d’autres structures industrielles, tanneries et corroieries, dont la haute cheminée fait écho à celles visibles sur la droite. L’ensemble témoigne ainsi des évolutions que connut Sedan à la fin du xixe siècle, la ville ayant progressivement pu s’étendre en-dehors des anciennes fortifications, qui furent pour l’essentiel détruites.
Cette photographie porte par ailleurs dans son angle inférieur droit une inscription, « Cliché Lutgen », qui en désigne l’auteur. Successeur de Désiré Stévenin, Émile Lutgen exerça en effet le métier de photographe à Sedan à la fin du xixe siècle et dans les premières années du xxe siècle, et c’est donc sans doute une de ses œuvres que Radiguet et Massiot ont reproduit et diffusé.