Tananarive : la Résidence générale de France et son parc

Tananarive : la Résidence générale de France et son parc

Après avoir conclu le 17 décembre 1885 un traité avec le gouvernement de Madagascar, la France nomma dans ce qui était désormais un protectorat un résident général. Désigné en mars 1886 pour remplir cette fonction, Charles Le Myre se préoccupa de faire bâtir à Tananrive, la capitale, une Résidence susceptible d’abriter les différents services de son administration. Par bail signé le 12 octobre avec le premier ministre malgache, il entra pour cinquante ans, au nom de la République française, en possession d’un terrain de plus de deux hectares dans le quartier Ambohitsorohitra. Cette parcelle descendait jusqu’au lac d’Anosy, du bord duquel, à l’emplacement de la rue Titsy, a été prise cette photographie.
Celle-ci montre le parc occupant la pente puis le logis du résident général, dressé au sommet. Construit à partir de 1889, une fois les bâtiments administratifs et les logements secondaires achevés, cet édifice conçu par l’architecte Jully était alors l’un des rares de la ville à être érigé en pierre et en briques. Cette construction inaugurée le 14 juillet 1892 devait en effet affirmer l’autorité de ses occupants successifs, qui veillèrent d’ailleurs à la faire bâtir en « style français », les trumeaux de briques étant ainsi encadrés par des chaînages harpés de pierre.