Toledo - Pont d'Alkantara, forteresse mauresque

Toledo - Pont d'Alkantara, forteresse mauresque

Le pont d'Alcántara, également connu sous le nom de pont Trajan, est un pont romain enjambant le Tage dans la commune espagnole d'Alcántara, près de la frontière portugaise. Il a été bâti entre 104 et 106 en l'honneur de l'empereur Trajan, natif d'Espagne. Au cours de son histoire, le pont d'Alcántara a souffert bien davantage des dommages dus aux guerres que de l'usure du temps et des éléments. Les Maures détruisirent l'un des petits arcs en 1214 : celui-ci fut reconstruit trois siècles plus tard, en 1543, avec des pierres prélevées dans les carrières d'origine. La seconde arche du côté nord-ouest fut détruite en 1760 par les Espagnols pour empêcher l'avance des troupes portugaises : elle fut réparée en 1762 par Charles III, pour être à nouveau détruite en 1809 par les armées de Wellington qui tentaient d'arrêter les Français. Des réparations temporaires ont été effectuées en 1819, mais une grande partie du pont a été ruinée une nouvelle fois en 1836 par les carlistes. Le pont a été complètement restauré en 18601. Les piliers principaux ont été réparés en 1969, lors de la construction du barrage José María de Oriol, qui a permis le drainage du lit du Tage. A l'arrière-plan, on distingue la forteresse mauresque, connue sous le nom de Castillo San Servando.