Troupeaux de bœufs malgaches

Troupeaux de bœufs malgaches

Les  mémoires coloniaux du xixe siècle traitant de l’île de Madagascar insistent sur l’utilité des bœufs dits à bosse, les ouvrages à résonnances scientifiques spécifiant : zebu-bosindicus.
Ces bœufs servant à l’alimentation, fournissent par ailleurs du cuir et des bêtes d’attelage, comme devaient en témoigner les clichés suivant  « Tananarive [Antananarivo], préparation des peaux de bœufs » et « Tananarive [Antananarivo], le battage du riz ».