Tunis, le Bardo

Tunis, le Bardo

Si le nom du Bardo évoque l'institution muséale, le Bardo est également une ville située à quelques kilomètres à l'ouest de la capitale. Elle appartient au gouvernorat de Tunis et abrite l'ancienne résidence beylicale, fondée au XVème siècle. Le beylicat désigne à la fois le pouvoir et le territoire qui incombe au bey, le "chef de clan" dans l'administration turque. Cette désignation juridique et administrative s'est progressivement étendue à tout l'Empire Ottoman. La résidence abrite aujourd'hui le Parlement et le musée, connu pour ses mosaïques. Elevé sous le règne du sultan Abou Faris Abd el-Aziz el-Mutawakkil au XVème siècle, le palais du Bardo est l'équivalent d'une demeure royale. L'instauration du protectorat français s'accompagne de nombreuses démolitions, notamment au niveau du mur méridional. Sur la photographie, on voit que les construction ont été privé de toit et que les murs sont en partie détruits, elle a peut-être été prise à cette époque. On aperçoit également des mosaïques, caractéristiques de ce bâtiment.