Tunis, Minaret de la grande Mosquée

Tunis, Minaret de la grande Mosquée

Il s'agit d'une photographie du minaret de la mosquée Zitouna ou "Mosquée de l'olivier", dite aussi la Grande Mosquée, à Tunis. Outre le minaret qui occupe une place centrale dans la photographie, on peut distinguer la cour de la mosquée ainsi qu'une partie de la ville. La mosquée Zitouna est la principale mosquée de la médina (quartier historique ancien) de la capitale. Elle est rattachée au malakisme, l'une des quatre branches théoriques du droit musulman sunnite. Elle est dotée de neuf entrées et de 184 colonnes antiques provenant du site antique de Carthage (le recours au remploi est courant dans l'architecture religieuse musulmane). Elle dispose de tours de contrôle et a longtemps consituté un poste défensif important, car tournée vers la mer. Sa fondation est datée du VIIIème siècle mais elle est reconstruite en totalité au IXème siècle et il ne subsiste plus rien de l'édifice d'origine. Le minaret visible sur la photographie, de style almohade (style hispano-maghrébin des XIème, XIIème et XIIIème siècles), n'est ajouté qu'en 1894 par les architectes Tahar Ben Saber et Sliman Ennigrou. Il remplace celui construit sous Hammouda Pacha en 1652. Il fut financé par l'administration des habous (en droit musulman, il s'agit d'un type de législation relative à la propriété foncière) et coûta l'équivalent de 110 000 francs. Après l'indépendance en 1956, il est restauré sous la présidence d'Habib Bourguiba et de Zine el-Abidine Ben Ali. De forme carrée, surmonté d'un édicule coiffé d'un toit pyramidal et d'une sphère. Il est ajouré à sa base et à son sommet par des fenêtres à arcs en plein cintre qui donnent sur des pièces qui sont certainement réservées au muezzin pour les appels à la prière. Son décor extérieur est très riche, il est constitué de motifs géométriques (l'Islam proscrivant la représentation humaine). Le minaret est un point de repère géographiques mais aussi spirituel pour les fidèles.