Ussé, le château

Ussé, le château

Dressé non loin du point où l’Indre se jette dans la Loire, le château d’Ussé est établi sur la rive sud de la rivière, que le dénivelé du terrain lui permet de surplomber. Pris depuis le pont qui est établi en contrebas, à peu près dans l’axe, le cliché montre ainsi dans sa partie inférieure les murs de terrasse, alors couverts de lierre, qui soutiennent désormais les terres de la pente. Cette position stratégique a été renforcée par la construction d’un donjon, grosse tour dont l’on aperçoit à l’arrière-plan, sur la droite, les parties hautes.
Tel qu’il apparaît sur la photographie, le château, qui a été largement remanié et complété à la Renaissance, n’a toutefois plus grand-chose d’une forteresse. La cour principale, que l’on devine sur la gauche, est ainsi ouverte sur la vallée. Sur la droite, un corps de bâtiment se distingue en outre par sa plus faible hauteur, avec un seul étage au-dessus du rez-de-chaussée et des toitures peu élevées en bonne partie dissimulées par des balustrades. Ajouté au xviie siècle, il vint prolonger la transformation de la pente, que la construction des terrasses permit d’aménager en jardins superposés.