La traite Atlantique

La traite Atlantique de l’Afrique au Nouveau Monde semble avoir été la plus importante migration maritime de l’histoire. Ce mouvement migratoire, organisé par les colons Européens, s’explique par la volonté d’obtenir de la main-d’oeuvre car la population indigène du Nouveau Monde avait diminué rapidement en raison de son manque d’immunité contre les maladies importées de l’Ancien Monde. Au total, environ 12 millions d’Africains ont été embarqués de force et, en raison de la forte mortalité à bord, environ 10 millions d’esclaves ont été débarqués au Brésil (45 %), aux Caraïbes britanniques, françaises, néerlandaises et danoises (37 %), en Amérique espagnole (11 %) et en Amérique du Nord (4 %). Malgré le volume croissant du commerce et l’incroyable demande d’esclaves, la traite Atlantique a été abolie au cours des premières décennies du xixe siècle en raison des pressions humanitaires.

Réalisé à partir de(s) l’article(s) EHNE :

En partenariat avec le LIPE

Ne manquez aucune nouveauté de l’EHNE en vous abonnant à nos newsletters :

The subscriber's email address.
Gérez vos abonnements aux lettres d’information
Sélectionnez la newsletter à laquelle vous souhaitez vous abonner.