Vanessa VOISIN

Maîtresse de conférences en histoire de l’Europe orientale à l’Université de Bologne, Vanessa Voisin étudie l’histoire politique et sociale de l’Union soviétique, en particulier les années du second conflit mondial et de l’après-guerre. Ses recherches concernent la justice, envisagée comme un instrument politique (pour affirmer une autorité et exercer un contrôle sur la société), comme une forme de communication (entre divers acteurs étatiques et groupes de la société), ou enfin comme un lieu de production du récit historique (cas des procès pour crimes de guerre ou trahison nationale). Ces travaux s’enracinent dans des terrains précis, l’Ukraine, la Russie, la Biélorussie, mais exigent également de faire varier le regard entre différents niveaux d’analyse : le niveau pansoviétique, celui du bloc soviétique et le niveau international. Elle a coordonné en 2016-2019 un projet collectif financé par l’ANR sur les procès pour crimes de guerre en Europe centrale et orientale (https://anr.fr/Projet-ANR-16-CE27-0001). 

Publications récentes : “Soviet Footage of War Crimes, 1941–1946: Between Propaganda and Judicial Evidence,” in Defeating Impunity: Attempts at International Justice in Europe since 1914, ed. Ornella Rovetta and Pieter Lagrou (New York: Berghahn Books, 2022), 146–73; avec Eric Le Bourhis, Irina Tcherneva (dir.), Seeking Accountability for Nazi and War Crimes in East and Central Europe: A People’s Justice?, Rochester Studies in East and Central Europe 29 (Rochester: University of Rochester Press, 2022). Sur l’épuration : L’URSS contre ses traîtres. L’Épuration soviétique, 1941-1955, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015.