Gagner sa vie en Europe aux XIXe et XXe siècles : une affaire de genre

-A A +A
Réalisé à partir de l'article EHNE : 
Gagner sa vie en Europe aux xixe et xxe siècles : une affaire de genre
Monique MERON
Margaret MARUANI
Delphine GARDEY
Présentation : 

Au début du xxe siècle, la majorité des femmes travaille à leur domicile, agricultrices ou isolées, travailleuses spécialisées dans les travaux de couture payés à la tâche… Au xxie siècle, la quasi-totalité d’entre elles sont salariées, quelles que soient leur situation familiale et la profession de leur conjoint, et sortent de chez elles pour aller travailler, même pour quelques heures. Avec la diffusion du salariat, leur labeur est désormais visible, déconnecté de leur statut familial. Le divorce entre statut professionnel et familial est désormais consommé. Et cette situation n’est, depuis plusieurs décennies, plus jugée indigne et misérable. Pour les femmes, au cours de la deuxième moitié du xxsiècle, travailler est un tremplin vers l’autonomie économique – un grand pas vers la liberté.

Dans le monde du travail, les femmes sont tout sauf une minorité. L’apport de leur force de travail est depuis toujours massif et indispensable. Leur travail n’est jamais un accessoire pour la société, tout comme leur salaire n’est pas qu’un appoint pour leurs familles.