Kafka témoin d'un des premiers meetings aériens internationaux. Un regard sur la modernité

-A A +A
Réalisé à partir de l'article EHNE : 
Kafka témoin d'un des premiers meetings aériens internationaux
Mathieu FLONNEAU
Présentation : 

Lorsque Franz Kafka décrit en 1909 le meeting aérien de Brescia, il se fait le témoin de l’enthousiasme européen pour l’aviation moderne débutante. Après quelques performances spectaculaires, comme la traversée de la Manche par Blériot, la conquête des airs devient une réalité sportive source de rivalités internationales. Le propos de Kafka, sensible à la poésie de l’événement aéronautique, demeure lesté d’angoisses que l’on peut juger prémonitoires à l’aune de la Première Guerre mondiale à venir et du rôle qu’y tint l’arme aérienne.