santé

Français
Couverture de La bataille dans les neiges, bref récit écrit par A. Norec pour la collection « Patrie » en 1917 et mettant en avant la « guerra bianca » sur le front italien pendant la Grande Guerre et les difficultés propres à ce front (collection P.-L. Buzzi).
Auteur-e-s: 

Les conditions météorologiques sont souvent décisives en temps de guerre. Au vie siècle avant Jésus-Christ, Sun Tzu insistait déjà dans son Art de la guerre sur le rôle joué par les dispositions atmosphériques. Celles-ci ont en effet des répercussions aussi bien sur la santé et le moral des troupes que sur le déroulement des opérations militaires, conduisant les hommes et leurs chefs à s’équiper et à anticiper. Les conflits dans l’Europe contemporaine confirment cette importance de la météo, dans leur déroulement ainsi que dans la prise en compte croissante de ce facteur au sein des états-majors.

Photographie des principaux membres du lazaret ambulant du docteur Cresson, organisé pour soutenir les forces russes sur le front allemand, 1916.
Mesdames Macherez et Sellier, infirmières, munies de masques contre les gaz, dans la ville bombardée de Soissons (Aisne), 23 août 1916 Source : BDIC https://goo.gl/JLtjDo
Casque et appareillage utilisés pour la reconstruction faciale des blessés de la Grande Guerre, les « gueules cassées ». Source : Otis Historical Archives of National Museum of Health & Medicine (OTIS Archive 1) via Wikimedia Commons https://goo.gl/CaxiZ4
Auteur-e-s: 

Le service de santé aux armées est au cœur de l’expérience combattante. Les personnels qui le composent apparaissent comme des témoins hors pair des nombreuses blessures physiques et psychiques subies par les combattants. Ce service occupe une place à part dans les logiques de guerre, tentant de soigner dans un contexte de violence extrême. Face à l’urgence de la prise en charge et la répétition des soins, la guerre constitue dès lors un formidable laboratoire d’innovations médicales pour sauver des vies.

Couverture de la revue Naturisme – Le grand hebdomadaire de culture humaine, juillet 1932, revue fondée en 1930.
Auteur-e-s: 

Le terme « naturisme » renvoie à une variété de courants prônant, sous diverses formes, un retour à la nature. Issu du vocabulaire médical, il a tout d’abord désigné des pratiques thérapeutiques alternatives, fondées sur l’utilisation des éléments naturels. À la fin du xixe siècle, il est progressivement associé à la revendication d’une hygiène de vie plus conforme à la nature puis, à l’aube du xxe siècle, à la pratique de la nudité collective et mixte pendant les temps de loisirs. Initié en Allemagne, dans des cercles relativement restreints, cette pratique s’étend en Europe occidentale dans l’entre-deux-guerres. Elle se démocratise après la Seconde Guerre mondiale et intègre l’économie du tourisme de masse. Si la dimension hédoniste de la nudité prend souvent le pas sur le projet initial de réforme naturiste des modes de vie, le nudisme reste néanmoins associé, pour la plupart de ses adeptes, à un idéal de retour à la nature.

S'abonner à RSS - santé