Message d'erreur

Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; mPDF has a deprecated constructor dans include_once() (ligne 38 dans /sites/ehneweb/www/web_dico/sites/all/modules/contrib/print/print_pdf/lib_handlers/print_pdf_mpdf/print_pdf_mpdf.module).

symbole

Français
« Europa », dans Cesare Ripa, Iconologia…, Sienne, 1613, p. 63. © Duke University Librairies.
Opicinus de Canistris, Carte, vers 1335-1338. © Vatican, Biblioteca Apostolica Vaticana, Vat. lat. 6435, f. 74v. Source : Wikimedia Commons https://goo.gl/SFjwgx
Martin Desjardins, Louis XIV donnant la paix à l’Europe, bronze, 1682-1685, Paris, Louvre, M.R. 3380, cliché de l’auteur.
Les quatre parties du monde, toile de Jouy, vers 1788, New York, The Metropolitan Museum of Art, 59.208.87. Source : Wikimedia Commons https://goo.gl/YDhqxT
Mirko Szewczsukn, Europe und der Stier, 1949, publiée dans Die Zeit du 3 février 1949.

L’iconographie de l’Europe est une source fondamentale pour comprendre l’idée d’Europe depuis l’Antiquité. En effet, son langage symbolique exprimé par les images – à plat ou en relief – est riche et varié, et ajoute à l’histoire de l’idée d’Europe d’innombrables chapitres inédits qui complètent ceux qui nous ont été livrés par les sources écrites. La figure de l’Europe, par ses acceptions politiques, religieuses ou commerciales, a fait l’objet d’un véritable engouement de la part des artistes, des princes et du public des arts – de tous les arts – durant des siècles. Or ce thème iconographique est encore peu étudié et il reste donc un vaste champ d’exploration de l’idée Europe par les images.

Types et uniformes de l'armée prussienne : (tenue de campagne), estampe de Pépin E., 1870.
Auteur-e-s: 

L’histoire de l’uniforme permet d’appréhender autrement l’émergence de l’État et du sentiment national en Europe, ainsi que les mutations économiques et sociales de ce continent. Mais l’habit militaire apparaît aussi indissociable d’une expérience spécifique de la guerre, en lien avec l’armée de conscription et la massification de l’expérience guerrière. L’évolution de l’uniforme se place ainsi au croisement de considérations d’ordre technique, liées à la létalité croissante des armes, et d’ordre anthropologique, en raison des représentations associées à cette tenue dans les différentes nations européennes.

La guirlande de lumière, composée de milliers de ballons lumineux : installation réalisée pour la commémoration du 25e anniversaire de la chute du Mur, Berlin, 9 novembre 2014.
13 août 1961: photographie de membres des Kampfgruppen devant la porte de Brandebourg Source : Bundesarchiv, Bild 183-85458-0002 / Junge, Peter Heinz https://goo.gl/TBdSvA
Peter Fechter, fusillé sur le Mur alors qu’il tentait de s’échapper et perdant son sang, 17 août 1962. Source : Collection historique de police du chef de la police de Berlin. Film-No 2118/13. Unesco. https://goo.gl/r4naT7
Douaniers est-allemands, passés à l’ouest du Mur – mais toujours en territoire est-allemand – venus photographier Keith Haring en train de peindre le Mur, Check Point Charlie, 1986. Photo : Vladimir Sichov Source : avec l’aimable autorisation de la Keith Haring Foundation.
Juillet 2009 : Birgit Kinder a restauré son œuvre, peinte en 1990 (« Test the Best /Test the Rest ») sur le Mur à l’East Side Gallery, photographie de Mark Turner, 10 octobre 2009, CC BY-NC-SA 2.0 https://goo.gl/ZgB2y4
Auteur-e-s: 

Le 9 novembre 2014 au soir, une « chaîne de lumière » illumine le ciel de Berlin sur l’ancien tracé du Mur en centre-ville, avant que les milliers de ballons ne s’élèvent vers le ciel, évoquant le caractère pacifique de la chute du Mur 25 ans plus tôt.

28 ans durant, le Mur a séparé l’Est et l’Ouest, divisant une ville, un pays, l’Europe et le monde. Il est alors associé à une histoire douloureuse. Son histoire ne s’arrête pourtant pas le 9 novembre 1989. Le Mur reste omniprésent à Berlin même s’il n’en reste que 1,5 km : traces matérielles et symboliques, et aussi évocation du Mur par des plans, des photographies, des chansons… Tourisme et économie du Mur prospèrent, mais le Mur raconte désormais une autre histoire : avant tout celle de la fin de la guerre froide, de la joie et des espoirs que sa chute a suscités en Europe. Les représentations du Mur témoignent de cette complexification du sens.

Dessin du conte Antonio Cavagna Sangiuliani di Gualdana
Auteur-e-s: 

Arme blanche apparue au xviie siècle, la baïonnette vient s’adapter au canon du fusil et constitue un des principaux équipements d’infanterie. La baïonnette à douille, adoptée grâce à Vauban, vient résoudre le problème de la défense du tireur. L’arme à feu peut dès lors être utilisée comme instrument de tir et comme arme d’hast. Cette étape marque durablement les techniques du combat d’infanterie, au moins jusqu’à la Première Guerre mondiale. La baïonnette connaît encore d’autres mutations dans l’après-1945.

S'abonner à RSS - symbole