Genre et révolution en Europe aux XIXe-XXe siècles

-A A +A
Réalisé à partir de l'article EHNE : 
Genre et révolution en Europe aux XIXe-XXe siècles
Gabriella HAUCH
Présentation : 

Le concept de révolution renvoie à des périodes de transformations sociopolitiques, réalisées (ou seulement amorcées) par des actions militantes, et axées sur le paradigme de l’égalité et de la liberté. Toutes les révolutions, depuis la Révolution française de 1789, sont des événements dans lesquels les rapports de genre sont négociés, et parfois redéfinis. Elles laissent une empreinte profonde sur l’histoire européenne du xixe siècle et signent la naissance de la modernité bourgeoise et de ses conceptions de l’ordre des sexes. L’ordre des sexes qui s’impose à la fin du xviiie siècle définit des assignations masculines et féminines en les liant à des espaces d’action spécifiques. Les femmes sont exclues de la politique institutionnalisée, des sciences, des armées, et le droit de la famille inscrit dans les codes civils les subordonne aux hommes. Les révolutions du xixe siècle mettent ces inégalités en question. Si le militantisme révolutionnaire renforce le genre masculin, d’innombrables discriminations légales qui avaient subsisté pour les femmes sont abolies à la suite des révolutions du xxe siècle.